L’Erre des tourmenteurs

 

– Spectacle élu « Gros coup de cœur » catégorie « Théâtre et Spectacle de rue » –

– Festival du Spectacle Historique « Fous d’Histoire » Pontoise 2014 –

DVDV

Ce spectacle entrelace théâtre d’image, bouffonnerie, musique et chants dans la rue.

 

L’univers visuel puise dans l’œuvre du peintre de la Renaissance Jérôme BOSCH dont les tableaux, triptyques et dessins sont d’incroyables représentations de son époque. Ainsi, avec un style unique, reconnaissable entre tous, BOSCH nous livre ses visions du monde céleste, de celui des hommes, d’ici bas jusqu’à l’enfer.

Ainsi, les cinq personnages masqués du spectacle sont la reconstitution de créatures diaboliques peintes par BOSCH au tournant du XV ème et du XVI ème siècle et sortent des tableaux suivants :

  • – La Tentation de Saint Antoine / Lisbonne / Museu National de Arte Antiga
  • – Le Jugement Dernier / Vienne / Académide et Munich / Alte Pinakothek
  • – Dessin – Mendiants et estropiés / Bruxelles, Bibliothèque Royale, Cabinet des Estampes

A cet univers visuel puissant, fascinant jusqu’à l’effroi, la bouffonnerie s’offre comme un contrepoint aussi bien nécessaire qu’évident tant le grotesque, la raillerie sont au cœur des toiles peintes par BOSCH. Un mendiant endosse donc le costume du bouffon.

Par sa gestuelle évocatrice et l’usage d’une langue inventée, il apporte une interaction directe avec les spectateurs et attise le rire pour mieux conjurer les peurs. Autour de lui des personnages masqués évoluent silencieux, toujours au près, s’immobilisent le temps d’une image.

La déambulation est un prélude au spectacle et prends des airs de procession.

A son terme, l’histoire se dénoue. Le théâtre tient la place.
Avec force gestes, jeu de bouffon, farces et facéties, l’intrigue s’emballe.

Les hommes redeviennent Homme. Les comédiens quittent les masques.

Aux images et à la bouffonnerie succèdent la musique puis les chants.

Les percussions, le laud la vielle à roue à manche accompagnent les voix. Les chants en occitan du troubadour Peire Cardenal éclairent, prolongent et enfin clôturent ce voyage imaginaire.

Il n’est pas de voyage sans poésie.

 

 

MISE EN SCÈNE : Marie AUBERT

INTERPRÉTATION, MUSIQUE ET CHANTS : Lionel ALES : Jeu – Stéphane AOUSTET : Percussions – Stéphane CATTEAU : Percussions – Rémi PEYRACHE : Laud – Mathieu PIGNOL : Vielle à roue à manche –

CRÉATION MASQUES : Stéphane CATTEAU, Laurent TRAYSSAC et « La Soupe de Crapauds » –

COSTUMES : « La Soupe de Crapauds » et Cyrille BOUISSE –

CONSEILLER EN LANGUE OCCITANE : Didier PERRE –

PHOTOGRAPHIES : Jacques GRIMAUD et Christophe TSCHERTER 

Erre Oiseau bleu

 

 Consulter le dossier :

Dossier-Tourmenteurs-Nov 2014

la documentation :

Fiche-Spectacle L’Erre des tourmenteurs – 2013

 

  Textes : Pèire Cardenal / Pierre Cardinal

 Texte -Maint Baro ses lei

Texte - Sel que fes - 01

Texte - Sel que fes - 02

Texte - Sel que fes - 03Texte - Tot farai una demanda

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Texte - Ben volgra